Sécurité et Autonomie alimentaire

De la réduction identitaire à l’approche globale

Séminaire ouvert organisé par le Cremis

Les interventions en « sécurité alimentaire » se font souvent dans l’urgence avec peu de ressources. Conséquemment et malgré elles, ces interventions peuvent contribuer à réduire les personnes à des « bouches à nourrir ». Le risque encouru est de reproduire le trait marquant des rapports sociaux inégalitaires producteurs de disparités de revenus et de conditions de vie : la réduction identitaire. Que ce soit vis-à-vis des personnes âgées, des mères monoparentales, des personnes bénéficiant de l’aide sociale, des membres de minorités ethniques ou racisées ou des personnes sans domicile, les traitements discriminatoires qu’elles subissent ont tendance à être fondés sur un regard réducteur qui ne voient en elles que des traits négativement connotés partagés par la catégorie de la population à laquelle elles sont censées appartenir. La personne peut disparaître derrière l’identité stigmatisée.

Agir sur les rapports sociaux inégalitaires producteurs de la pauvreté requiert de passer d’une telle approche réductrice à une approche globale, où la personne est reconnue dans les multiples dimensions de sa vie.

>> Mardi 25 avril de 13h30 à 17h00

>> Rue du Ruisseau 17-19, 1080 Molenbeek-Saint-Jean

L’atelier se déroulera dans les locaux de Ras El Hanout, un organisme voué à l’intervention sociale, culturelle et théâtrale situé dans la Commune de Molenbeek à Bruxelles Ras El Hanout,

>> Information et inscriptions : christopher.mcall@umontreal.ca

Le séminaire sera suivi d’une représentation théâtrale expérimentale le samedi 29 avril avec la compagnie Ras El Hanout.